alt.loading

NATO MUltimedia

Appelé à servir : l'aumônier militaire canadien - #WeAreNATO

Publication date
Country
Filming date
Location
Type
Format
Version
Language

Les aumôniers militaires prodiguent leurs conseils à tout un chacun, indépendamment de son rang ou de sa religion. Apprenez-en plus à ce sujet avec le révérend David Jackson, un aumônier canadien servant dans le groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie.

Synopsis

De longue date, les aumôniers militaires servent fièrement aux côtés des soldats d’active. Bien qu’ils ne soient pas armés, conformément à la Convention de Genève, ils accompagnent les soldats dans toutes les situations et donnent des avis et des conseils à tous ceux qui en font la demande, indépendamment de leur rang ou de leur religion.

Le révérend David N. Jackson est un aumônier canadien servant dans le groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie. Dans cette vidéo, il décrit son rôle au sein de ce groupement tactique, et en particulier l’aide qu’il a apportée à travers ses conseils pendant la crise liée à la COVID-19.

Transcript

--SOUNDBITE (ENGLISH) —
Lieutenant-aumônier David N. Jackson, groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie
« Notre devise est ‘Vocatio Ad Servitium’, qui signifie tout simplement ‘appelé à servir’. Nous sommes appelés à servir les soldats de tous rangs, indépendamment de leur religion. »




--SOUNDBITE (ENGLISH) —
Lieutenant-aumônier David N. Jackson, groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie
« Dans l’armée canadienne, et dans celles des pays du Commonwealth en général, les aumôniers sont souvent appelés ‘Padre’. Les gens que je croise sur la base me saluent en disant ‘Bonjour, Padre’. Cela fait partie de notre histoire. »


--SOUNDBITE (ENGLISH) —
Lieutenant-aumônier David N. Jackson, groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie
« Le rôle de l’aumônier n’a pas beaucoup changé au fil du temps. Il est semblable à ce qu’il était pendant les deux guerres mondiales ou la guerre en Afghanistan. Aux termes de la Convention de Genève, les aumôniers ne sont pas des combattants. Nous ne sommes donc pas armés. Mais je me tiens aux côtés des soldats et je leur apporte l’aide dont ils ont besoin. Je rencontre des soldats ici dans la chapelle s’ils ont besoin de parler. Je peux aussi me rendre sur le terrain, en me déplaçant par exemple à bord d’un véhicule blindé avec d’autres soldats. Parfois, ils ont juste besoin d’un confident, d‘une oreille amicale dans un environnement sûr. »


--SOUNDBITE (ENGLISH) —
Lieutenant-aumônier David N. Jackson, groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie
« En temps normal, ce sont les familles qui s’inquiètent pour les soldats sur le terrain. La COVID-19 a inversé les rôles, en ce sens que certains soldats se sont inquiétés pour leur famille au pays. Je peux compter sur toute une équipe d’aumôniers actifs partout au Canada pour soutenir ces familles et veiller sur elles. Si les soldats savent que leur famille reçoit du soutien, ils peuvent se concentrer sur leur mission.»



--SOUNDBITE (ENGLISH) —
Lieutenant-aumônier David N. Jackson, groupement tactique de la présence avancée rehaussée de l’OTAN en Lettonie
« Je dirais que nous sommes des amis et des conseillers pour tout un chacun. Indépendamment de son rang, de sa religion ou de son pays, j’offrirai mon aide à quiconque en a besoin ».
Usage rights
L’utilisation du contenu audio et vidéo de cette séquence à des fins éditoriales ou d’impression, ou à des fins de diffusion radio ou internet est autorisée. L’exploitation à toute autre fin est soumise à des restrictions.
Reference
NATO816768
ID
1729